L’électricité à bord

with 7 commentaires

Bonjour Céline et ses élèves (qui ont demandé cet article), et puis tout le monde.

Je vais vous parler de l’électricité à bord de notre bateau.

img_1820

Je vais d’abord vous expliquer ce qui utilise de l’électricité sur Penn Gwen. En bateau on a besoin d’électricité parce que, comme à la maison, il y a plein d’appareils qui utilisent de l’électricité :

  • les lampes
  • le frigo
  • et l’ordinateur

Et il y a aussi des instruments qu’on ne trouve que sur les bateaux :

  • le moteur (ce n’est pas le moteur lui-même qui utilise de l’électricité, c’est le démarreur du moteur)
  • le guindeau (un gros appareil pour remonter l’ancre quand on est au mouillage)
  • la pompe pour avoir de l’eau au robinet
  • les instruments de navigation, qui nous donnent la profondeur de l’eau, la vitesse du bateau et la distance qu’on a parcourue, la vitesse et la direction du vent
  • le GPS (un instrument pour avoir notre position), l’AIS (pour savoir où sont les autres bateaux), la VHF (pour parler aux autres bateaux), l’iPad (dessus il y a une carte pour savoir où on va et où sont les cailloux à éviter)
  • les feux de mouillage et de navigation pour que les autres bateaux nous voient la nuit (les feux de navigation, c’est quand on navigue, les feux de mouillage c’est quand on est au mouillage)
  • et le pilote automatique qui dirige le bateau à notre place

p1010946

Tous les appareils électriques de la table à carte : l’ordinateur, l’iPad, le GPS, la VHF, l’AIS et les instruments de navigation

Mais d’où vient l’électricité qu’on utilise ? Parce qu’à la maison, ce sont les fils des poteaux électriques qui amènent l’électricité. Mais sur un bateau ce n’est pas possible. Sur un bateau, tous ces appareils que je viens de vous nommer sont branchés à des batteries. Les batteries sont des endroits où on garde l’électricité. Du coup comme on a beaucoup d’appareils électriques, on doit avoir beaucoup de batteries.

p1010947

Les batteries

Même si on a des grosses batteries, elles se vident au bout d’un moment. C’est embêtant, on ne peut plus allumer les lampes, les yaourts du frigo ne seront plus bons, et encore plus grave, on ne saura même plus où on est si on est en navigation.

Donc il faut avoir des appareils qui font de l’électricité pour remplir les batteries. Heureusement on en a ! On en a même 4 ! Youpi ! Je vais vous les nommer et les expliquer :

  • On a les panneaux solaires. Ils fabriquent de l’électricité avec la lumière du soleil. Du coup ça ne pollue pas du tout (mais quand même un peu quand on les construit). Mais l’inconvénient c’est qu’ils ne marchent pas toujours : pas quand il fait moche, ni la nuit, et ni quand il sont trop sales.

p1010956

On n’a pas assez d’électricité ! Les panneaux solaires sont trop sales !

  • L’hydrogénérateur est un instrument qu’on met quand on navigue et qu’on va vite. C’est une hélice qu’on met dans l’eau qui tourne avec la vitesse de l’eau. Quand elle tourne elle fait de l’électricité. L’avantage c’est qu’il ne pollue pas du tout. L’inconvénient c’est qu’on ne peut pas le mettre toujours : par exemple on ne peut pas le mettre quand on ne va pas assez vite ou quand on ne navigue pas.

p1010951

L’hydrogénérateur. Là il est rangé à l’intérieur. On le met à l’arrière du bateau, l’hélice en bas pour tremper dans l’eau

  • Le moteur fait aussi de l’électricité grâce à une partie qui s’appelle l’alternateur. L’avantage du moteur c’est qu’on peut l’allumer quand on veut. Mais l’inconvénient, c’est que quand on met le moteur, ce n’est pas très agréable, ça fait du bruit et trembler le bateau. Et aussi il utilise du gasoil et du coup ça pollue.

p1010955

L’alternateur du moteur, avec la courroie qui le fait tourner et les fils électriques qui sortent pour emmener l’électricité aux batteries

  • On a aussi quand on est au port le chargeur de quai, qui sert à faire de l’électricité en branchant un fil sur le quai. L’avantage c’est qu’avec le chargeur de quai on a autant d’électricité qu’on veut. C’est aussi confortable qu’à la maison. Mais l’inconvénient c’est qu’on ne peut l’utiliser que quand on est au port.

p1010952

Le chargeur de quai, qui transforme l’électricité du port en électricité pour le bateau. On voit les fils rouges qui emmènent l’électricité fabriquée vers les batteries.

  • On n’a pas d’éolienne mais certains bateaux en ont. C’est comme une éolienne qu’on voit à terre. Ca marche avec le vent. Il faut faire attention à ne pas mettre la tête dedans ou le doigt, ça doit faire très mal !

C’est quand même un peu compliqué parce que tous les moyens qu’on a pour produire de l’électricité ont des inconvénients. Du coup il faut faire attention à ne pas consommer trop d’électricité. Par exemple :

  • quand on est au mouillage, on n’allume pas plus que deux lumières en même temps
  • on a des lampes qui s’appellent des LED, elles n’utilisent pas beaucoup d’électricité
  • comme le frigo utilise beaucoup d’électricité, on a un petit frigo, on ne le met pas trop froid et on ne l’ouvre pas souvent pour que le froid ne sorte pas

Ca c’est le bateau avec tous les appareils électriques qui sont branchés dessus. Je trouve que ça fait énormément de fils alors on ne les a pas dessinés car sinon ça fait beaucoup trop.

img_1819

Sur le plan du bateau, les appareils qui utilisent de l’électricité sont en vert, ceux qui en fabriquent en bleu

Mélisse

7 réponses

  1. Anne
    | Répondre

    génération EDF ? En tous les cas j’ai tout compris ! Merci Mélisse et bisous à tous

  2. Neyret
    | Répondre

    Chapeau cet article. Moi aussi j’ai tout compris et ça nous fait bien voir comment tout fonctionne sur le Penn Gwen. Très instructif. Un grand merci à toi Mélisse
    Bisous à tous

  3. Xavier Courtois
    | Répondre

    Je suggère d’installer un vélo sur le bateau qui pourrait générer de l’électricité, en plus ça entretient la forme en réalisant un très bon exercice.
    Bon je vois que j’ai raté beaucoup d’épisodes.
    Je vais lire tout cela …
    Bises à tout le monde

  4. Manou
    | Répondre

    Ouah ma chérie, tu es au top de l’explication technique ! Je te félicite, tout est bien résumé, et ton dessin aide aussi. Est-ce que du coup tu trouves que les cours de sciences en bateau sont passionnants ?
    Je te fais une grosse bise, je t’écrirai plus longtemps plus tard, car comme j’ai gardé tes cousins pendant les vacances, et que des fois ils étaient malades en plus, là il faut que je me bouge pour faire les choses que j’ai laissées en plan. A bientôt.

    • auflo
      | Répondre

      Bah, il faut bien avouer qu’il a fallu motiver Mélisse pour se mettre à réfléchir à ce sujet avant d’écrire l’article. Je ne sais donc pas si elle dirait que tous les cours de science sont passionnants en bateau. Ah les enfants, ces ingrats 😉 ! Mais finalement elle s’est bien prêtée au jeu et avait effectivement toutes les connaissances techniques. Erell aussi a participé au « jeu » et avait une partie des réponses…

  5. edith
    | Répondre

    Hello,on rentre avec Marie et notre camion d’un petit voyage dans le Sud de la France (on s’est même baigné, pas croyable à cette saison!), Et du coup, ton article, Mélisse, très pointu, me donne une idée!!Nous aussi, avec le camion, on pourrait peut-être ajouter un hydrogénérateur!!! Qu’en penses-tu?

    Pleins des bisous à vous!

  6. Gérard Dubreuil
    | Répondre

    Bravo Mélisse, tu m’as …électrisé tellement tes explications sont claires et instructives . Ta connaissance de l’électricité sur le bateau est très bonne ; et en général tes connaissances du bateau m’impressionnent , tes parents peuvent compter sur toi dans certaines situations.
    Eh bien chaque jour semble innovant pour vous, ça donne vraiment envie de vous rejoindre.
    Gros bisous .
    Grand-père.

Répondre