Plan de com’

with Pas de commentaire

Pour répondre aux nombreuses questions sur le sujet, voici un article pratico-pratique sur nos moyens de communications à bord de Penn Gwen depuis que nous avons quitté la France.

Le premier cas de figure est celui où nous sommes amarrés dans un port ou en croisière côtière. Dans ce cas :

  • nous aurons un accès régulier à internet, donc au blog et à nos mails (adresses mail perso habituelles de chacun de nous quatre et celle du blog), et la possibilité de téléphoner ou faire de la vidéoconférence sur internet si la connexion est bonne.
  • nous capterons la plupart du temps le GSM, vous pouvez donc nous joindre sur téléphone/SMS. La seule limite est le prix des communications, assez faible sur nos numéros français (qui restent actifs) tant que nous sommes en UE, soit jusqu’à fin 2016. A partir du Sénégal (soit début 2017) nous pensons utiliser des abonnements locaux avec numéros temporaires que nous vous communiquerons.
  • pour la communication maritime, nous utilisons la VHF.

En traversée au large, la situation se complique… Restent les communications via satellite, plus onéreuses et limitées. Mais nous sommes relativement bien équipés en la matière à bord de Penn Gwen :

  • le téléphone satellite sera dédié aux appels d’urgence et à la récupération de la météo.
  • le « messenger » nous permet de transmettre notre position, d’envoyer les tweets (pour l’instant assez minimalistes) affichés sur la page d’accueil du blog et d’envoyer / recevoir des SMS. Quand cela marche bien, tout ceci apparaît sur le site en temps réel même lorsque nous sommes au milieu de l’Atlantique. Quand cela marche moins bien, faut pas s’inquiéter non plus : c’est sensible ces petites bêtes-là (plus de piles, mauvaises conditions pour capter les satellites…).
  • et en cas d’urgence nous avons aussi une balise de détresse que nous espérons ne jamais utiliser et qui déclenche les secours du CROSS.

Répondre