Le vivarium de Dakar

with 8 commentaires

Quand on était à Dakar, nous avons visité le vivarium du parc de Hann et nous avons appris plein de choses sur des animaux grâce au guide qui nous accompagnait, je vais vous les expliquer.

On a vu des tortues de terre. Il y en avait qui faisaient des bébés :

Pour qu’il puisse faire des bébés, le mâle a un ventre creux ; la femelle, elle, a un ventre plat. C’est comme ça qu’on les reconnaît.

Ces tortues font des bébés 3 fois par an et quand ils font des câlins, ils font à peu près 25 œufs qu’ils mettent dans un trou dans le sable. Au vivarium de Hann, les tortues ont fait une fois des œufs parce que le vivarium est très récent. Mais, comme le sable était trop humide, les œufs n’ont pas éclos. La prochaine fois, les gens du vivarium vont ramasser les œufs et les mettre à un endroit où ils peuvent éclore.

Elles sont lourdes ces tortues !

Cette tortue de terre a un an

On a vu aussi des tortues alligator. Ce sont des tortues d’eau douce (ça veut dire de l’eau sans sel). Elles ont un long cou. Et elles ont un ventre mou : quand elles ont peur, elles rentrent la tête et les pattes et referment leur ventre, elles se ferment comme une huître, c’est pratique.

On a aussi vu des serpents. Les serpents tuent leur proie (ça veut dire les animaux qu’ils veulent manger) de façon différente.

Il y a d’abord le python qui tue ses proies en les étranglant. Il peut mesurer entre 4m et 7m.

La vipère heurtante tue ses proies en les mordant avec du venin. Elle a 2 dents qui mesurent 3 cm. Quand elle a peur, elle se gonfle et se dégonfle et elle siffle.

Si on entend ce sifflement, il faut vite partir avant d’être trop près. Il faut rester à plus de 50 cm. Sinon elle mord. Sa morsure est très dangereuse : si elle est trop près du cœur, en haut du bras, on meurt. Si elle est plus loin, en bas du bras ou à la jambe, on a le temps de couper un peu le bras pour faire sortir le venin et de faire un garrot (ça veut dire serrer le bras) pour pas que le venin remonte au cœur, et après il faut vite aller à l’hôpital. Ce serpent nous a fait très peur parce qu’il fait des blessures très moches.

Ces serpents, il y en a au Sénégal mais heureusement, si on ne veut pas en rencontrer, on a une technique : on tape très fort sur le sol avec un bâton ou nos pieds, le serpent, qui ne voit pas bien, sent les vibrations (c’est comme un tremblement de terre), il a peur et il part.

On a vu des crocodiles du Nil qui avaient la gueule grande ouverte : ils font ça pour se réchauffer le corps et pour avoir de l’oxygène dans le corps pour après aller longtemps dans l’eau et pouvoir respirer.

Le crocodile a 7 muscles pour ouvrir et fermer la gueule : 1 pour l’ouvrir et 6 pour la fermer. Donc c’est impossible de lui ouvrir la gueule quand il a mordu quelque chose mais c’est très facile de lui garder la gueule fermée.

Au vivarium, les crocodiles mangent une fois par semaine. Dans la nature, ils mangent dès qu’ils peuvent, ils font des réserves et peuvent rester 4 mois sans manger.

Je sais aussi reconnaître les mâles des femelles : les mâles ont 16 ou 17 pics au bout de la queue et les femelles en ont 13 ou 14.

Alors, sur cette photo, c’est une femelle ou un mâle ? J’attends vos réponses !

J’ai pris un petit crocodile dans mes mains et je n’étais pas très rassurée parce que quand il était dans les mains de Mélisse il a bougé et failli s’enfuir.

Regardez comme il est beau ce petit hérisson ! Mélisse l’a pris dans ses mains mais pas moi car j’étais en train de dormir, j’étais fatiguée après toute cette visite.

Erell.

En complément des articles sur Dakar, des photos supplémentaires du mois passé dans cette ville.

Flora.

8 réponses

  1. Christiane
    | Répondre

    Je suis contente d’avoir de vos nouvelles, et que vous ayez pu poster cet article d’Erell. Très bien ma puce, tu n’as pas oublié tout ce que tu as vu. Gros bisous, et n’oublie pas de taper fort avec tes pieds par terre si tu marches dans un coin où il y a beaucoup d’herbes et de buissons !
    J’ai encore les notes prises lors de la visite, et vraiment il y avait des serpents qui fichait bien la trouille, comme cette vipère heurtante qui s’appelle bitis arietans ou tiebi en wolof, sakh en sereer, tiawa en pulaar, toulou en malinké. Ce qu’il y a de bien dans ce vivarium, c’est qu’ils indiquent les noms des animaux dans les différentes langues du Sénégal. Celle-ci, apparemment tout le monde la connaît et la craint !
    Il y avait aussi le naja nigricollis ou cobra cracheur, qui s’il est dérangé par un mouvement, un changement dans la lumière, des vibrations, peut cracher son poison jusqu’à 2 mètres, et si ça arrive dans les yeux, c’est plutôt embêtant, il faut vite mettre plein d’eau sur les yeux. Heureusement qu’il y a une vitre tout autour de sa cage, car il avait craché plein de venin dessus !
    Fallou qui nous a fait visiter a pris tout le temps qu’il fallait pour nous accompagner, répondre à nos questions, mettre dans nos mains les animaux (pas ces fameux serpents, ouf !).
    Comme vous voyez j’ai la nostalgie de ces moments (namm naa leen : j’ai votre nostalgie, comme ils disent en wolof). Cette soirée, j’ai passé mon temps à visionner des films sur le Siné-Saloum, à regarder les cartes…
    Damned 😉 Je vous embrasse fort.

    • Christiane
      | Répondre

      Pfff… grosse faute de grammaire, n’est-ce pas Mélisse ? Cherche-la : un indice, il s’agit d’un verbe qui n’est pas accordé avec son sujet. Corrige-la ensuite dans le blog, merci.
      Et Bitis arietans, c’est du latin, j’ai oublié de le préciser.
      Manou

  2. Michel Huchet
    | Répondre

    Bonjour les Filles,
    Voilà une visite bien intéressante au vivarium de Hann.
    Tous ces animaux sont vraiment bien intéressants à connaître…mais pas de trop près pour certains…
    Je n’ai pas oublié l’article pour le site, mais il a fallu que je mette en ligne d’autres urgences.
    Amusez-vous bien
    A bientôt

    • Christiane
      | Répondre

      Bonjour Michel, je me suis abonnée hier à la lettre d’infos de VSF. Comme vous l’avez compris, j’ai un ami (Guilhem, comme Mélisse l’a indiqué dans son article) qui donne des cours de wolof au Sénégal, je peux lui demander s’il connaît aussi des cours de sereer, puisque VSF intervient beaucoup dans le Siné-Saloum. Cela pourrait-il être utile pour les intervenants ?
      Christiane (Manou pour mes petites-filles)

  3. Ophélie
    | Répondre

    Coucou mon Erell, Bravo pour ton article, encore une fois on a appris plein de choses. Elles sont rigolotes ces tortues qui font des bébés !! Par contre, j’ai une peur bleue des serpents, heureusement que l’on n’en a pas des comme ça par chez nous, ni des crocodiles… quoi que le bébé crocodile que tu as tenu dans tes main est un peu moins effrayant que ses parents…
    Je vous embrasse très fort

  4. Les Theau-Chotard
    | Répondre

    Merci pour vos derniers articles du Sénégal. Et je crois qu’on est un peu en retard pour fêter un très bel anniversaire à Erell!! Ca fait une semaine que je l’ai repéré dans mon calendrier ;-D
    Ici, on a fêté l’anniversaire d’Adélie ce week-end, 8 ans et 1 médaille pour Maëlia en compét’ de gym. Quelques descentes en ski et luge pour Matilin…
    Bisous à vous 4,
    Marie-Laure.

  5. edith
    | Répondre

    Encore un article captivant, avec des belles photos, bien sûr, merci de nous instruire, Erell, c’est une découverte pour nous!!!Et çà me va bien de les voir sur le blog, je crains un peu ces bêtes rampantes!!!
    Et par hasard, je suis tombée sur la video pour l’anniversaire de patrice, j’ai bien ri!! De vos blagues de grands!!
    Vendredi, nous partons pour la Bretagne, chez Mamy Claude, et nous lui emmenons votre blog, elle a trop hâte!!
    On attend maintenant le récit de votre mission, encore de belles aventures et découvertes à venir!

    Des bises, plus grosses que des larmes de crocodiles!!

  6. Gérard Dubreuil
    | Répondre

    Brrrr…. Elle fait vraiment peur cette vipère qui se gonfle et se dégonfle pour mieux souffler et faire peur parce qu’elle a peur elle-même . Merci Erell pour cette visite qui nous apprend encore beaucoup de choses.
    J’ai vu que vous aviez visité Gorée ; et là aussi , les leçons ,historiques cette fois, sont fortes . Avez- vous visité le musée très intéressant de Gorée?
    De très grosses bises à vous quatre. Grand-père.

Répondre