On sort le bateau

On sort le bateau

with Pas de commentaire

La bateau a passé 3 mois à sec cet hiver. Première épreuve, le grutage. Avec l’antécédent du grutage à Lorient pour l’expertise (le moteur hors bord y est resté !), on ne faisait pas les fiers, n’est-ce pas Flora, d’autant que le vent soufflait fort ce jour-là : force 7-8 au large. Heureusement le port d’Arzal est bien abrité au fond de l’estuaire de la Vilaine, et son personnel est accommodant, ce qui nous a permis de décaler au lendemain pour attendre l’accalmie. Au final quelques sueurs lorsque le bateau se balance à chaque mouvement de la grue, mais tout s’est bien passé.

L’objectif principal était de caréner le bateau. Un carénage, ça sert à nettoyer la coque et éviter qu’elle ne se resalisse trop vite, en lui appliquant une peinture qui empoisonnera les petits organismes qui tenteront de transformer notre coque en rocher breton : l’antifouling. Notre conscience écologique en a pris un coup, et notre porte-monnaie aussi : on avait acheté 5 pots d’antifouling Plastimo semi-érodable de 2.5L à 100€ pièce. 3 y sont passés pour appliquer 2 ou 3 couches suivant les zones, il nous reste 2 pots sur les bras pour le prochain carénage.

20160130_141730_000sIl y a quand même pas mal de travail pour arriver à ce résultat :

  • passage du karcher sur toute la coque
  • arrachage de tous les coquillages à l’aide d’un grattoir
  • ponçage de la coque pour lisser l’ancienne couche d’antifouling, à l’eau pour ne pas respirer de poussière d’antifouling. C’est mieux de le faire après l’étape du grattoir mais comme c’était notre premier carénage on l’a fait à l’envers…
  • sur la quille il y avait quelques points de rouille donc on a gratté jusqu’à la fonte et on a appliqué un primaire époxy pour refaire l’isolation
  • application de 2 couches d’antifouling, et même 3 sur les appendices, à l’étrave et près de la flottaison

C’était assez pénible, surtout le ponçage sous la pluie et courbé sous le bateau. Mais le résultat est joli. Voilà ce que ça donne en image :

Avant

IMG_0442

 

Après

20160221_180433s

On en a aussi profité pour changer un hublot dont l’étanchéité laissait à désirer, faire poser un hydrogénérateur et renforcer les barres de flèche.

Remise à l’eau prévue le 18 mars.

Répondre