Le petit Pico

with 9 commentaires

On a laissé le bateau à Brava pour aller sur l’île de Fogo. On y est allé en ferry. J’étais contente parce qu’on a dormi dans des hôtels et on a mangé dans les restaurants. Mais surtout on est allé voir le volcan.

La Casa Marisa, notre hôtel à Chã das Caldeiras

Au volcan, on est allé dans un hôtel tout neuf, la Casa Marisa. Il est tout neuf parce que celui d’avant, comme tout le village, a été détruit par le volcan il y a deux ans. Ca se voyait parce qu’il y avait des morceaux de maisons cassées partout dans la lave. Heureusement il n’y a pas eu de morts, parce que l’éruption a duré trois mois. Les habitants ont pu préparer leurs affaires et partir. Mais par contre ils étaient tristes car tout le village a été rempli de lave. Avant l’éruption il y avait 1 000 habitants mais il n’y en a que 200 qui sont revenus et qui ont reconstruit une maison.

Le village détruit, avec quelques maisons reconstruites

La Casa Marisa a été reconstruite sur la lave et c’est encore chaud. Parfois on se brûlait les pieds quand on marchait dans la chambre. Et la nuit on devait ouvrir la fenêtre et la porte parce que sinon on avait beaucoup trop chaud.

Au dessus de la coulée de lave, avec la Casa Marisa en arrière-plan

On est allé voir le petit Pico parce que c’est là qu’il y a eu l’éruption il y a deux ans. J’ai vu les trois cratères du petit Pico. La lave est sortie de ces trois cratères.

Les 3 cratères du petit Pico, vus depuis le grand Pico lors de la rando du lendemain

Il y avait de l’air chaud qui en sortait et aussi de l’odeur de soufre qui sentait très mauvais, un peu comme l’œuf pourri. Et je voyais le soufre qui sortait du volcan. Il était tout jaune, avec des petits pics. Ca s’appelle des cristaux, comme le sel ou le sucre. J’ai vu aussi des cailloux bleus et des cailloux rouges.

Le sol était tellement chaud qu’on a fait griller le pain dans un trou. Et à un autre endroit, on a fait pipi et c’était rigolo parce que ça faisait psschhhhhhh et ça faisait de la vapeur.

Le pain qui chauffe à la chaleur du volcan

On a mangé là-bas et on est revenu à l’hôtel en courant parce que ça descendait et c’était de la pouzzolane, comme là où Mélisse a couru quand elle est descendue du grand Pico.

Erell

En suivant le lien ci-après, quelques photos en plus de Fogo. Merci Olivier et Benoît à qui j’ai piqué quelques photos !

9 réponses

  1. dubreuil gérard
    | Répondre

    Qu’elle est mignonne mon Erell en train de sourire ( et danser peut-être ) sur le volcan ! Et merci pour les cailloux que j’attendais dans le précédent article; moi ils me font rêver , parce qu’ils viennent d’un endroit où on n’est jamais vraiment allé : les entrailles de la Terre . Et puis ces maisons à moitié englouties dans la lave , c’est de l’art brut de la Nature , si je peux me permettre ces métaphores. Mais je compatis avec les habitants dont la vie est précaire.
    Avez-vous écouté de la musique dans ces îles? Celle du Cap Vert est réputée!
    Je vous fais de gros bisous .Grand-père.

  2. Ophélie
    | Répondre

    Tu es à croquer Erell sur la photo ! Avec ton petit regard plein de malice. Je me demandais si tu n’avais pas le mal de terre quand vous êtes allés dormir à l’hôtel, si tu ne te sentais pas te balancer sur la terre ferme ? Ça fait tellement longtemps maintenant, que vous êtes sur le bateau.
    On vous embrasse très fort.

  3. Mamilo
    | Répondre

    Ici, il nous faudrait un peu de chaleur du volcan, car il gèle ce matin. Quelle impatience de vous retrouver demain et de vous faire pleins de vrais bisous !

  4. Anne
    | Répondre

    Humm , ça sent bon le pain grillé d’ici 🙂 Que vous êtes belles les filles ! ça donne envie comme à chaque fois de se transformer en petite souris pour aller vous voir gambader sur la plage ou grimper sur les volcans ! Que de belles images une fois de plus . Visiblement Mamilo vient vous rejoindre, alors bisous à tous et un de plus pour Mamilo

  5. Edith
    | Répondre

    Hello,
    Bonheur de vous retrouver, avec les amis (bonjour à Olivier et Benoit, à retardement!), et famille qui partagent vos découvertes! Encore un île pleine de sites insolites! Félicitations ,Mélisse, pour ton excursion de l’extrême! Félicitations, Erell, pour tes plongées façon « dauphin » et ta brasse « coulée »! Impressionnant, ce village qui se reconstruit sur ses ruines, et la lave encore chaude!! Tant de choses qu’on ignore, des modes de vie différents… Merci à vous toutes et tous de nous ouvrir au monde, de nous raconter si joliment la vie d’ailleurs….
    Pleins des bisous à vous 4, et à vos invitées.

  6. Les Theau-Chotard
    | Répondre

    Merci les filles pour vos récits d’aventure sur ces volcans, et les photos qui permettent d’imager ces nouvelles, et de voir vos jolies petites bobines ;-D Gros bisous à vous 4. De notre côté, on profite de quelques jours de repos à Grenoble et on attend les récits de Maëlia qui découvre Rome avec ses grands-parents! Marie-Laure, Adélie et Matilin.

  7. Christiane
    | Répondre

    Oh là là que de belles photos ! gros gros bisous à vous, et contente de voir tous les visages qui sont venus vous rejoindre sur Penn Gwen. Bravo les filles pour les reportages. A bientôt de vous lire encore.

  8. Ratti francis et nicole
    | Répondre

    les filles racontent les volcans comme personne ! chacune a tant à dire – – – et à faire : je crois que j ‘ aurais eu un peu peur en escaladant ces si grands volcans !
    mais : vous etes aus Canaries : comment c ‘ est passée la traversée ? combien de miles , combien de temps ? – – -vous nous gâtez trop avec vos reportages , on en voudrait toujours plus
    et comment vous preparez vous pour la grande traversée – pas trop de travail pour tout verifier ? nous vous embrassons beaucoup , surtout les 2 aventurieres !

  9. Ratti francis et nicole
    | Répondre

    et ou est laissé le bateau ? sur brava , il n ‘ y a pas beaucoup de ports !

Répondre