Nos nuits en carbet

with 10 commentaires

A Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane, nous sommes allées dormir, Erell, Manou et moi, pendant trois nuits dans un carbet.

Un carbet c’est comme un hôtel où on dort en hamac. C’est une salle avec un toit, pas vraiment des murs, mais des piliers, deux barres sur les côtés où on va suspendre nos hamacs. C’est bien de dormir en hamac, très confortable, il faut juste faire attention à ne pas tomber. Manou dit que ça lui fait dégonfler les jambes, parce que les pieds sont plus hauts que la tête !

Le carbet où nous étions s’appelait Amazonie Accueil, chez Gilbert et Aline. Gilbert est métro d’origine (ça veut dire qu’il vient de la métropole, de France), et Aline est Bushinenge (ndlr :  ça se prononce « Bouchineingué » et ça veut dire les noirs – negre – de la forêt – bush). Les bushinenge sont un des peuples de Guyane, descendants des esclaves de Guyane et surtout du Surinam qui s’étaient évadés.

Gilbert et Aline ont leur maison ici, Gilbert s’occupe des excursions et Aline tient un salon de coiffure en face de leur maison. Dans leur cour, il y a 2 carbets pour dormir et un carbet petit déjeuner, et aussi des toilettes et des douches.

Dans cette cour vivent des tortues et un perroquet vert (un Amazone aourou).

le perroquet du carbet

Venant d’Afrique sans doute par bateau, d’énormes escargots pointus sortent quand il pleut : ils sont en train de coloniser la Guyane ! 😉 leur nom c’est Achatine.

les achatines du musée du planeur bleu

Un soir, en allant manger au bar de la marina, nous entendions des sifflements bizarres. Manou nous a raconté que c’était les fils électriques et téléphoniques qui chantaient, comme à son époque… Toute la nuit les fils électriques ont empêché Manou de dormir, avec leur « raffut strident », comme elle a dit. Je disais que quand même, la nuit, les gens devaient sans doute s’arrêter de téléphoner ! Au matin, Manou a demandé à Gilbert ce que c’était, il a expliqué que c’était les crapauds et les grenouilles qui chantaient… Ha ha ha, on a bien rigolé !

Le petit déjeuner au carbet, c’était chocolat chaud pour Erell et moi, et thé pour Manou, et tartines beurre-confiture. Aline la veille préparait du jus de fruits de la passion frais, et des yaourts maisons, c’était délicieux.

Carbet petit déjeuner

Le premier soir, deux irlandais qui dormaient au carbet ont offert à boire à Manou dans un grand verre, elle croyait que c’était du coca-cola vu la couleur, mais c’était du rhum. Après elle avait la tête qui lui tournait (note de l’intéressée : très bon, très frais, ce coca-cola, avec en plus une longue conversation sympa dans mon anglais hésitant…).

Le 2ème carbet, où l’on voit bien qu’il n’y a pas de vrais murs.

J’aimais bien quand on allait au bar de la marina le soir, il y avait Rémy, un navigateur suisse, et on jouait bien avec lui. On mangeait des super-paninis ou des super-hamburgers (note de Manou : affirmatif, très goûteux, avec des tomates séchées et du basilic, bien préparés par Christiane, la compagne de David, le gars de la marina).

Dans la journée, on avait des activités avec Papa et Maman, comme par exemple une excursion en pirogue avec Gilbert sur le Maroni, vers un village bushinenge côté Guyane et un village amérindien côté Surinam.

Papa et Maman ont profité de nos nuits à terre pour aller dans un super-restaurant de viande à Mana, où ils ont bu des caïpirinhas, mangé du ris de veau aux morilles archi-bon et de la côte de buffle, et des profiteroles au dessert. Ce soir-là, Manou n’arrivait plus à retrouver le carbet, on a un peu cherché dans les rues obscures où se promenaient des blattes de 3 cm (horreur !) qui s’appellent ici des ravets.

On a beaucoup aimé nos nuits en hamac, surtout Manou qui a pu se laver les cheveux tranquillement sans faire trop attention à l’eau comme au bateau où on doit l’économiser.

Mélisse (et un tout petit peu Manou)

PS : le hamac c’est bien parce qu’on peut se balancer. Erell

Lecture du soir dans le hamac

10 réponses

  1. Valentine
    | Répondre

    On a vu toutes vos photos et vos vidéos, elles étaient très belles, on a vu aussi les très très beaux dessins que vous nous avez faits, ça nous fait très plaisir de vous voir sur les photos, ça ressemblait beaucoup à C’est pas sorcier, le film sur l’espace, j’espère que vous avez vite lire notre commentaire.

  2. Amaury
    | Répondre

    Merci tata Flora pour le livre sur les cosmonautes ! Gros bisous

  3. Ophélie
    | Répondre

    Coucou Mélisse, ça avait l’air chouette de dormir dans un carbet, malgré le chant des fils électriques ! Quand on était dans la yourte, je me souviens que je trouvais que le frigo faisait beaucoup de bruit la nuit, plein d’espèce de « glouglou » un peu bizarres… jusqu’au jour où quelqu’un m’a dit que c’était des crapauds qui faisaient ce bruit ! C’est un peu la même histoire que vous, comme quoi, les crapauds et grenouilles chantent vraiment bizarrement !
    Merci encore les filles pour vos cartes postales, ça nous a fait vraiment plaisir !
    Des gros bisous à vous 🙂

  4. Mamilo
    | Répondre

    Il s’en passe de drôles de choses : les lignes électriques et téléphoniques qui chantent comme des grenouilles ou des crapauds ( ah non c’est l’inverse ?), Christiane qui boit du rhum comme du p’tit lait, les blattes énormes qui colonisent les rues sombres (c’était avant ou après le verre de rhum ?), de la bave d’escargot à tartiner pour le petit déjeuner, le perroquet qui vous fait la lecture dans le hamac …
    Décidément, il est temps que j’arrive !!!
    Bisous à mes petites chéries .

  5. Edith
    | Répondre

    Ah oui, trop bien de dormir dans un hamac, et d’avoir des petits déjeuners sympas!! Et tous ces bruits, ces chants électriques, venus des amphibiens!! Avec Marie, on a le souvenir d’une nuit d’horreur, commencée comme une nuit de rêve, camping-car près d’une jolie étendue d’eau, avec un concert nocturne du plus assourdissant effet!!
    Et j’aurais pas craint non plus de partager la table de Flora et Aurélien!
    Demain, Chris vient manger à la maison, on aura donc le récit oral de vos belles aventures!
    Pleins des bisous de France, où il ne fait pas chaud, un vrai temps d’automne, avec les feuilles qui n’arrêtent pas de tourbillonner!

  6. dubreuil gérard
    | Répondre

    Oui je vois que le carbet c’est un peu comme le cabaret : on y boit bien et on y mange bien et en plus on s’y balance … en hamac . Tout pour faire envie!
    Et ces deux villages , amérindien et bushinenge, les parents n’ ont rien à en dire? Vus de loin, ces deux villages ancrés le long du Maroni font rêver ; mais peut-être l’explorateur virtuel serait-il désillusionné , l’appétit de savoir doit être rassasié!
    Grosses bises . Grand-père.

    • Christiane
      | Répondre

      Euh… comment dire ? Les parents sont en pleins travaux à Grenada, ils ont sorti le bateau de l’eau je pense, donc pas trop disponibles, et des articles un peu détaillés qui restent à faire sur les aspects méconnus et passionnants de la Guyane, il en reste pas mal à pondre, j’ai été désignée pour certains.
      Le temps de me remettre du décalage horaire, des factures à payer, de déballer les sacs et d’approvisionner le frigo pour manger autre chose que des pâtes à l’huile d’olive et aux cornichons, je pense remplir mon devoir d’équipière invitée d’ici quelque temps. Tu en sauras plus alors.
      Pour une information plus complète, je conseille vivement la lecture d’un guide bien complet qu’on peut trouver en bibliothèque municipale ou en librairie : « Guyane », de Philippe Boré, et de la revue « Une saison en Guyane ».

  7. Les Theau-Chotard
    | Répondre

    Sympa ce temps détente entre les petites aventurières et leur grand-mère pendant que les parents bossent sur le bateau (pas de mauvaise surprise à la sortie de l’eau? Coque en bon état?)! Bon, on a quand même vu que les parents ne font pas que bosser, et fêtent le nettoyage du bateau par 1 bon gueuleton! Dans la région grenobloise, on a rentré les hamacs… Les sommets ont été blanchis pendant ce week-end pluvieux et frais. Bisous, Marie-Laure.

    • auflo
      | Répondre

      Meuh non Marie, tu t’es toute mélangée ! Les nuits en carbet, c’était il y a 3 semaines en Guyane. Maintenant on entretient le bateau à Grenade (malheureusement sans grand-mère pour s’occuper des filles) et entre la Guyane et Grenade, on a rapidement visité Tobago (cf. Les tweets et l’album-photo).
      Pas de mauvaise surprise sur le bateau pour l’instant, ouf, mais pas mal de boulot d’entretien.
      Bon ski 😉 et bises.

  8. brigitte
    | Répondre

    Bonjour à tous, je vois que finalement vous avez prolongé et bien profité de votre séjour Guyanais. Moi je suis allée randonner une semaine en Aubrac, puis gorges de la Jonte près de Millau et enfin un passage à Toulouse et un retour par le Médoc: miam miam glouglou.
    Bises et bonnes Grenadines;
    Brigitte

Répondre