Santo Antão na coraçon

with 13 commentaires

Nous continuons notre série sur le Cap-Vert « a pé » sur les sentiers de Santo Antão.

 

A Santo Antão,

Sur les chemins des pedrer,

Entre falaise et mer,

Ribeiras et levadas,

Aux cols embrumés,

Dans les villages oubliés,

Le temps s’est arrêté.

 

Et oui ! Elle nous a même donné des envies de poésie. Santo Antão nous a (beaucoup) plu. Peut-être que cette vidéo vous donnera envie d’y passer vos prochaines vacances ?

 

 

13 réponses

  1. Monique Neyret
    | Répondre

    Que du bonheur ces reportages! Ça fait du bien de vous entendre, de vous voir et de découvrir avec vous tous ces paysages, ces belles rencontres et les musiques aussi !
    Et super l école les filles
    Bientôt la grande traversée??

    Bisous

  2. Anne
    | Répondre

    rando , rando quand tu nous tient 🙂 Ca nous change de celle autour d’Avallon ! Cette île à l’air magnifique !!
    Belle traversée à vous tous … Prenez soin de vous et bon vent !
    Bisous bisous

  3. Oscar
    | Répondre

    Tu me manques Erell. Je suis contente de te voir sur le film. Aussi je dis la même chose à Mélisse. J’ai bien aimé vous voir dans votre école. Y a plein de couleurs!Bisous à vous deux

  4. Martin
    | Répondre

    J’aimerai être avec vous dans votre promenade et aussi dans votre bateau. Je t’aime bien Erell. J’ai hâte de te revoir. Erell, est-ce que tu as vu des caméléons ou des hérissons?Est-ce que tu as vu des chenilles? Nous, on en a dans notre classe, elles sont en cocon!Bientôt tu vas traverser l’océan, est-ce tu vas aller à RIO? Gros bisous

  5. Mamilo
    | Répondre

    Quel bonheur de revivre ces quelques jours à Santo Antao et de revoir mes super randonneuses : j’avais dû courir pour les rattraper , tellement elles marchaient vite pour gagner leur pari sur l’heure d’arrivée !
    A présent, les chaussures de randonnées doivent être soigneusement rangées au fond d’un coffre du bateau …

    Je pense très fort à vous quatre et à Benjamin, votre tout nouvel équipier pour votre prochaine grande aventure transatlantique.

    Bisous

  6. Céline
    | Répondre

    Magnifique reportage, merci de partager la beauté de votre voyage avec nous! Superbes photos, chouettes vidéos, très belle musique, et ça fait plaisir de vous entendre tous les 4 raconter vos aventures. J’ai très envie de visiter le Cap Vert du coup 😉
    Bonne traversée, soyez prudents et profitez bien!

  7. Manou avec mamy claude et maryse et son fils qui bosse sur les bateaux
    | Répondre

    Magnifique video …. on s est rejouis de la regarder et de vous entendre. Sandra nous a envoye des photos de l arrivee de ben. Profitez bien tous on vous embrasse tres tres fort. Avec plein d amour

  8. francis ratti
    | Répondre

    santo antao : un des plus beaux endroits que vous avez decouvert – – – et nous aussi !, laurence , comment avez vous eu le courage de quitter ces merveilles ?
    et maintenant , l ‘ autre ETAPE – tout est prêt ? Ben est a bord , les filles ont l ‘ air d ‘ etre tout heureuses de le revoir ! ! encore les derniers vivres frais , et un detour par le shipchandleur – à tout hasard ? la METEO – – – mes cheris , nous pensons si fort à vous – – – ben nous a indiqué comment avoir votre position par satellite –
    que les vents vous soient favorables ,et les alizés doux et reguliers
    nous vous embrassons si tendrement tous les cinq

  9. Ol&Ben
    | Répondre

    Ca fait super plaisir de revoir les magnifiques paysages de Santo Antao, que de bons souvenirs ! C’est drôle de vous voir à votre tour sur les chemins que nous avions parcourus avant de vous retrouver dans les îles du sud : la Cava de Paul, la belle Ribeira da Torre, le beau sentier côtier de Cruzinha… Les filles sont de vraies expertes de la rando !!

    Et les vidéos dans l’école sont top ! Ca devait les changer de nos cours particuliers sur le bateau ! Elles maîtrisent le créole capverdien désormais ? 😉

    Merci aussi de nous tenir au courant de votre vie quotidienne via twitter, on est accros !!
    Bon courage à tous les 4 et Benjamin pour la préparation de la grande traversée, on pense bien à vous.

    Bises chaudes depuis Toulouse

  10. Babeth
    | Répondre

    Tout cela fait rêver! Bravo aux reporters en herbe mais néanmoins excellents ! Et bravo aux poètes ! Je me demande si je ne vais pas le proposer pour l’oral du bac . Nous pensons fort à vous

  11. Edith
    | Répondre

    Hello,
    J’arrive un peu tard, vous êtes déjà en train de traverser! mais pas d’internet quand nous sommes en camion (balade à l’île de Ré, superbe, mais tellment moins exotique que vos îles du Cap Vert!!)
    On va tenter de vous suivre dans la traversée, avec l’aide de Chris!!
    Encore une fois trop bluffées par vos reportages, et trop heureuses de vous entendre, tous les quatre cette fois!!

    Belle traversée, dont vous nous ferez le récit bientôt!! bisous en pagaille, à vous et à Ben.

  12. La video et les photos sont superbes, on en profite comme si on y était sans les mauvais cotés, comme transports collectifs, logements, repas précaires et les tracasseries du voilier.
    Avant de vous précipiter a traverser vers le Brésil (laissez tomber fernando de noronha, inutilement couteux et vous n’avez que 90 j non renouvelables). il y a d’autres iles a voir au Cap vert, comme Maio Fogo et la petite derniere dont je me souviens plus le nom mignonne comme tout.
    Si vous avez prévu de faire juste une entrée au Nord du Brésil avant d’aller vers les Carraibes, vous raterez pour ainsi dire le Brésil. A ne surtout pas manquer: Entrer dans la baie de RIo de Janeiro en Voilier.

    • auflo
      | Répondre

      Nous avons eu la chance de ne pas avoir les mauvais côtés : nous aimons bien les transports collectifs où nous avons souvent discuté avec des gens (habitants ou touristes) sympathiques ; à une exception près, nous avons vraiment aimé nos logements (chez Sandro dans la vallée de Paùl et à la casa Espongeiro à Espongeiro), les chambres y étaient jolies, l’accueil sympathique et les repas très bons ; et nous avions laissé le bateau à la marina de Mindelo sans problème.
      Brava et Fogo valent également bien le coup, c’est vrai, nous y sommes passés en début de séjour. Ainsi que São Nicolau. Nous n’avons pas pu beaucoup visiter Maio car le débarquement y était difficile et que nous n’y restions pas beaucoup de jours.
      Nous lisons ce commentaire de Fernando de Noronha… c’est vrai que c’est trop cher, mais on a quand même profité de la halte. Et demain, cap sur Salvador de Bahia, si le vent le veut bien. Nous n’irons malheureusement pas à Rio, un peu trop loin…

Répondre