(Més)aventures à bord

with 9 commentaires

Sur le bateau, c’est pas que cool ! Il y a aussi beaucoup de problèmes !

Du genre :
– la cuve à eaux noires était bouchée. La cuve à eaux noires, c’est un récipient qui permet de stocker le caca et le pipi pour ne pas les rejeter dans l’eau du port, mais on la vide quand on est en mer, et là elle ne voulait plus se vider. Du coup, papa et maman ont dû mettre les mains dans le caca et aspirer le contenu de la cuve avec la pompe pour gonfler l’annexe et le paddle, bèèèèèrk.
– on a eu aussi un petit problème avec les méduses : on n’arrivait pas à bouger la barre comme d’habitude, on pense que c’était une grosse méduse qui s’était coincée dans le safran. On a dû faire une marche arrière à la voile pour la retirer.
– on a eu une pièce du gennaker qui s’est cassée (note de la maman : l’émerillon de l’enrouleur) et le gennaker est tombé dans l’eau. Avec Erell on a eu très peur, on a vu le gennaker dans l’eau par le hublot. Heureusement, papa et maman ont réussi à le remonter sans l’abîmer, mais par contre on n’a pas encore la pièce réparée, on la recevra à Madère.
– côté pêche, on a eu pas mal de petits problèmes : on a pêché des goëlands sans faire exprès. Le pire c’est celui qui s’est pris un hameçon dans le bec et un dans la patte en se débattant ; papa a dû prendre des gants et le détacher. Heureusement, il a ensuite réussi à s’envoler.
On a perdu plein d’hameçons et même un gros poisson en a mangé un. On a même perdu un moulinet de pêche qu’un autre bateau nous a cassé pendant une manoeuvre de port.
– il y a aussi les aventures en promenade : on venait juste d’acheter une énorme glace, j’ai mangé une bouchée puis deux puis trois et paf les deux boules sont tombées par terre. J’ai beaucoup pleuré parce que j’ai eu peur que papa et maman ne m’en rachètent pas. Mais heureusement, on a demandé au glacier et il nous en a redonné une gratuite dans un nouveau cornet. Chic ! J’ai eu deux cornets ! Cette aventure est aussi arrivée à Erell plus tard, à Porto Santo. Elle a été courageuse, elle n’a pas pleuré mais c’était limite, à un moment elle a eu les yeux tout rouges. Je me suis dit « oh, la pauvre ». Mais le monsieur lui a remis de la glace, mais dans le même cornet.
– autre aventure en promenade : on se promenait à Lisbonne, à Belem, j’ai vu la porte d’une marina en train de se fermer, j’ai cru que notre annexe était là, je suis donc vite rentrée dans la marina, la porte s’est refermée… et ce n’était pas la bonne marina… et je ne savais pas comment sortir car je voyais un digicode et pas de bouton. J’ai dû faire le tour de la marina pour trouver quelqu’un qui pouvait m’aider. Enfin, j’ai trouvé un gentil monsieur qui parlait un peu français. Ouf !
– autre aventure au port : notre copain Emile était venu pour récupérer sa veste, il était sur le ponton à côté de notre bateau, en parlant il se recule un peu et plouf dans l’eau du port ! Heureusement, l’eau du port de Quinta Do Lorde n’est pas trop sale !

Mélisse.

aventure

9 réponses

  1. Annick Lafond
    | Répondre

    he bien que d’aventures, je vous trouve très courageux. Bravo à vous ;
    Gros bisous

  2. Christian Martel
    | Répondre

    Bonjour à vous,
    vos petits reportages sur votre vie quotidienne sont super !!
    Pour ceux qui ont peu navigué on s’y croirait, car c’est vrai vie du bord.
    Vos escapades à terre sont pour moi des découvertes très intéressantes.
    Bonnes navigations et dans l’attente de lire de vos nouvelles.

  3. Monique Neyret
    | Répondre

    Ah oui alors ça fait pleurer quand la glace tombe par terre! Et le pipi caca pas drôle du tout surtout à aspirer!!!!! Et Émile qui tombe dans l’eau, que d’aventures, à vivre peut être pas drôle, mais à lire, cela fait rire!!!
    Et moi j’aurai bien mangé les deux cornets, j’adore ça! Et tu t’es bien débrouillée pour sortir de la marina Mélisse. Quant à toi Erell quel courage pour la glace.
    Très beaux les dessins, bravo les filles.
    Bisous tout doux

  4. Manou
    | Répondre

    Sacrée Mélisse ! Tu nous fais vivre la réalité pas toujours facile facile ! ça me donne de plus en plus envie d’être avec vous pour partager (y compris les trucs pas drôles – vous vous souvenez de la fois où j’ai été malade et où j’ai… hum hum on va pas raconter ça ici… et ensuite je me suis ratatinée sur ma main ? d’ailleurs j’ai encore un peu mal mais ça s’arrange peu à peu).
    En tout cas la baleine et son baleineau, ça devait être géant (c’est le cas de le dire !).
    Et puis tous ces problèmes à réparer, arranger, ça fabrique beaucoup d’idées à système D, du coup vous allez devenir de plus en plus débrouillardes en regardant les parents et en trouvant vous aussi des solutions, comme pour la marina qui n’était pas la bonne, et en surmontant les moments pas rigolos avec Courage et Détermination (comme je dis toujours).
    Pour vos billets, à toi et à Erell, je les trouve vraiment très bien faits, très variés. Le style change d’une fois à l’autre, du coup on ne s’ennuie vraiment pas à vous lire. Continuez, ça fait plaisir ! et j’espère que ça vous fait plaisir à vous aussi ;-D
    Gros bisous mes chéries.

  5. lila, robin, anso, dam
    | Répondre

    Coucou tout le monde !
    On vient de se faire une session de rattrapage, on a lu tous les posts, et vu les vidéos, on a un peu commencé le voyage avec vous…
    Ca a l’air super, plein de surprises et de découvertes. Nous on est à Ivry ce week end, la rentrée s’est bien passée, même pour maman qui travaille beaucoup.
    Nous aujourd’hui, on va aussi préparer un tiramisu pour nos amis ce soir, demain, papa va courir aux 10km de Paris centre, et voila, on commence doucement l’automne.
    Merci pour tous vos posts et vos photos !
    Gros bisous à tous,
    Et ca donne vraiment envie de vous rejoindre quelquepart !

  6. Xavier Courtois
    | Répondre

    Merci pour le partage de ces petits tracas du quotidien … Y en des drôles et d’autres moins. C’est pas ceux les plus sales qui vous mettent le plus dans la m…!
    La marche arrierre a la voile ce devait être drôle …
    A plus
    Xav

  7. Gérard Dubreuil
    | Répondre

    Tu as dû flipper Mélisse quand tu t’es retrouvée enfermée dans la marina , mais tu t’es bien débrouillée . Mieux qu’Emile qui n’a pas fait attention et plouf direct dans l’eau froide du port , il ne faut pas l’imiter.
    Pan sur le bec du goëland , ça lui apprendra à ce goulu de vouloir manger votre poisson .
    Les soucis du bateau étaient sérieux mais Papa et Maman sont des bons marins : une solution pour tout , la voile est une belle école de débrouillardise et de compétence.
    Je vous embrasse fort tous les quatre en me demandant où vous êtes à l’heure qu’il est .
    Grand-Père .
    P.S. Matthew a fait des ravages à Haïti et Cuba, vous en êtes loin heureusement.

    • auflo
      | Répondre

      Mais Emile s’est très bien débrouillé aussi ! Il est remonté à la surface et s’est tenu au ponton le temps qu’Aurélien vienne l’aider à remonter, et il a été très courageux ensuite ! Mélisse a presque été plus choquée que lui, elle a répété plusieurs fois dans la journée qui a suivi qu’elle avait eu très peur pour lui…

  8. Mamilo
    | Répondre

    Dans ma valise, j’apporte un émerillon tout neuf, et d’autres pièces d’accastillage que tes parents ont commandées, y compris pour les toilettes (ils aiment tellement les réparer !).
    Bisous et à très bientôt.

Répondre