Au pays des lagons

Au pays des lagons

with 4 commentaires

On ne se lasse pas ! En plus des jolis albums-photos de Flora sur les Turks&Caicos et sur les Bahamas, voilà une vidéo qui retrace le périple de Penn Gwen dans ce labyrinthe d’îles, de lagons, de passes et de mouillages paradisiaques.

Aurélien

4 réponses

  1. Edith
    | Répondre

    Bien sûr qu’on la veut , la suite! Quel magnifique reportage vivant, qui nous permet de découvrir encore, et encore! Merci au reporter, aux commentatrices, de nous faire partager de si belles contrées!
    Bon, juste un bémol, bien qu’admirative, je ne me risquerais pas à m’approcher de ce grand béant trou, j’aurais bien trop la frousse!!
    A tout bientôt de vous embrasser!

  2. Anne Ratti
    | Répondre

    et moi nager avec les requins recifs …. beurk !
    En tous les cas voilà encore un très beau petit bout de rêve …. Merci 🙂

  3. Christiane et Mélisse
    | Répondre

    Ah… Je viens enfin d’ouvrir internet et d’admirer tous ces beaux derniers articles ! Pfff… ça va être dur pour les Penn Gwen de regarder à nouveau ces vidéos d’enchantement, et en voyant ce voyage en lagons, je me disais que la nostalgie allait être puissante. Mélisse sur le fauteuil à côté de moi se souvient de tous ces moments exceptionnels, et bof, à Villeurbanne sous la canicule, ya que la douche d’eau même pas salée pour nous rafraîchir, et pas besoin de palmes et de masque 🙂 hélas ! Les seuls poissons sont ceux tout en plastok des jeux de baignoire des enfants.
    Je me demande si vraiment ça vaut la peine de vendre Penn Gwen tout de suite, imaginons une féroce envie de repartir… Bravo pour la plongée dans ce grand bleu un peu effrayant, et pour les caresses rapides aux requins. Bisous chaleureux (31°5 dans mon salon)

  4. dubreuil gérard
    | Répondre

    Ouais une croisière de rêve au milieu des îles et des lagons . Des vacances paradisiaques dans les vacances , votre préférence après tout ce que vous avez vu? je parle de la plénitude de cette vie. ( belle musique!).

    Grand-père Gérard.

Répondre